Le rôle de l’AMF dans la création et gestion des SCPI

La SCPI est un produit de placement de plus en plus prisé des épargnants. Mais quelle est la règlementation en tant que produit hybride ? Fait-elle partie des produits immobiliers en terme de règlementation ? Ou bien la SCPI est-elle sous la tutelle de l'AMF ?
scpi amf

Vous pouvez aussi écouter cet article

Découvrez cet article au format podcast audio. Cette vidéo fait partie d’une série analysant tous les thèmes importants de la Gestion de Patrimoine et de la Gestion Privée.

Restez informé en vous abonnant à la chaîne Youtube.

L’AMF, l’autorité de tutelle des SCPI

La Société Civile en Placement Immobilier (SCPI) de part sa constitution est un produit hybride. A la fois société civile immobilière et fonds d’investissement alternatif (FIA), la SCPI dispose d’une règlementation particulière sous l’égide de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Les fonctions principales de l’AMF concernant les SCPI sont de :

  • agréer les Sociétés de Gestion de Portefeuille à concevoir des SCPI
  • auditer les ressources en terme de moyens matériels, humains et financiers, ainsi que les compétences dont disposent la société de gestion. Tout ceci doit représenter des garanties suffisantes à la bonne gestion des futures SCPI
  • valider le programme d’activité spécifique pour l’immobilier,
  • contrôler la conception et la distribution des SCPI,
  • contrôler les documents émis par la société de gestion à l’attention des investisseurs (DIC, statuts et notes d’informations). La notice d’information d’une SCPI devra être visée par l’AMF,
  • surveiller les opérations effectuées par les SCPI dans le cadre de leurs activités,
  • valider la garantie bancaire de la société de gestion .

La SCPI un placement hautement contrôlé

Au rôle de « gendarme » de l’AMF sur les SCPI vient s’ajouter les contrôles effectués par les organes externes attachés à la société.

Le conseil de surveillance

Comme dans une société anonyme, un conseil de surveillance, composé de 7 membres minimum, est nommé pour une durée de 3 ans. Son rôle est purement consultatif. Il a pour vocation d’épauler la société de gestion, sans posséder aucun pouvoir décisionnaire au sein de la société.

Le commissaire aux comptes

Nommé pour une durée de 6 ans, le commissaire aux comptes est chargé de valider les documents comptables de la SCPI (comptes, rapport annuels).

L’expert immobilier

La valorisation des biens et immeubles composants la SCPI n’est pas contrôlé par l’AMF, mais par un expert immobilier. Cet expert est chargé d’expertiser tous les biens au moins une fois tous les 5 ans. C’est grâce à lui que la société de gestion est capable de déterminer la valeur de réalisation de la SCPI.

Cet article vous a plu. Alors partagez le sur les réseaux sociaux !

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.