Tout savoir pour bien investir en immobilier

L’immobilier est une composante importante du patrimoine en France. Très attachés à la pierre, les français n’hésite pas à emprunter pour devenir propriétaire de leur résidence principale et/ou pour réaliser des investissements locatifs. Avec nos modes de vie, la résidence secondaire est quelque peu tombé en désuétude chez les jeunes générations, là ou les plus de 70 ans en raffole. Et si on regarde les chiffres, le patrimoine moyen d’un français est composé au 2/3 d’immobilier. Mais est-ce toujours une excellente idée que d’investir en immobilier de nos jours ? 

investir dans l'immobilier

L’immobilier, une typologie de biens complètement à part

Lorsque l’on parle de pierre, on évoque une grande diversité de biens et de marchés que l’on peut découper pour les particuliers en 2 catégories :

  • immobilier de jouissance, celui que l’on utilise soi-même pour y vivre ou pour les vacances,
  • immobilier d’investissement, qui permet de répondre aux enjeux patrimoniaux des ménages comme un complément de revenus à la retraite.

Le saviez vous ?

Les grandes familles d’investissement immobilier

Il existe de nombreuses familles d’investissement en immobilier regroupée par typologie de biens, de locataires, de marchés et/ou de fiscalité. Vous trouverez ci-dessous un liste non exhaustive :

La première répond à un besoin de sécurité pour accueillir son foyer et lui garantir un toit sur la tête. La seconde repose sur la capacité des immeubles à générer aussi bien des revenus pérennes dans le temps, que de la richesse à travers la plus values immobilière. Mais en réalité, est-ce aussi binaire que cela ? Pas tant que cela car cela reste dans une logique d’investir dans la pierre que ce soit pour l’utiliser et le transmettre ou alors pour en percevoir des fruits.

La principale singularité de l’immobilier est la capacité qu’une personne a d’acquérir un bien immobilier par le biais d’un crédit. Même si ce n’est pas le seul actif que l’on peut acheter à crédit (rachat d’entreprise), c’est de loin le type de bien patrimonial le plus simple à financer. Et quoi de mieux en terme d’investissement que de profiter d’un effet de levier aussi important, surtout quand vous arrivez à le cumuler avec un avantage fiscal.

D’ailleurs à ce propos, existe t’il un moment opportun pour se lancer dans un crédit immobilier ?

La règle d’or de l’investissement immobilier

Si vous ne devez retenir qu’une seule chose sur l’investissement immobilier, c’est bien cette règle d’or. En immobilier, le plus important est l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement. Car avant d’acheter un bien immobilier (immeuble, maison, appartement), vous achetez du foncier dont la valeur et l’attractivité varient selon sa localisation.

Vous souhaitez une démonstration de mes propos ?

Prenez 2 immeubles identiques de type haussmannien dans le même état de vestusté. L’un se trouve à Paris et l’autre à Gueret (Creuse). A votre avis, lequel aura la prix de vente le plus cher ?

Car l’immobilier repose sur plusieurs marchés spécifiques (commerce, résidentiel, bureau, terrain…). Et sur un marché, ce qui fait la valeur d’un bien et son attractivité, ainsi que le déséquilibre entre offre et demande. Plus un bien est rare et convoité, plus son prix sera élevé. A contrario, plus un bien est présent en abondance et peu convoité, plus son prix de vente sera faible.

Envie d'investir dans un emplacement intemporel ?

Découvrez notre guide dédié à l'acquisition immobilière à Paris.

Le tryptique gagnant pour réussir son investissement immobilier

La première chose à faire pour acquérir un bien immobilier est de monter un projet d’investissement structuré autour de vos aspirations de vie (objectifs patrimoniaux), vos moyens et vos contraintes. Ce projet sera le fil conducteur indispensable pour réussir votre acquisition que vous souhaitiez acheter de l’immobilier de jouissance ou de l’immobilier locatif. Car ce sont vos objectifs patrimoniaux ainsi que votre situation qui vous permettront de choisir la typologie de bien, de fiscalité et de montage financier que vous devrez mettre en place. Ce n’est qu’à partir de là que vous pourrez commencer la recherche d’un bien.

Au delà d’avoir un emplacement de qualité, il faudra privilégier une typologie de bien adaptée à la demande locale. N’oubliez pas que plus vous aurez d’acheteurs potentiels, et plus vous aurez capacité à valoriser votre bien. C’est pour cette raison qu’en fonction de lieu de résidence, vous devrez privilégier la location à l’acquisition de votre logement. Faute de quoi, vous pourriez-vous retrouver avec un bien compliqué à revendre si vous étiez amené à devoir déménager.

De la même manière, si vous êtes sur un investissement locatif, la bonne adéquation entre votre bien et la demande locative diminueront sensiblement le risque de vacance locative sur votre projet d’investissement. Et par conséquent, cela améliorera d’autant la rentabilité de votre bien.

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.