Tout savoir sur la gestion de patrimoine

Pour un particulier, un professionnel ou une entreprise, la gestion de patrimoine est au coeur de nos vies. De la constitution d’un patrimoine à sa transmission pour sécuriser ses proches, découvrons dans quelle mesure la gestion de patrimoine est capable de répondre à vos besoins quelque soit votre âge ou votre situation familiale.

gestion de patrimoine

Vous pouvez aussi écouter cet article

Découvrez cet article au format podcast audio. Cette vidéo fait partie d’une série analysant tous les thèmes importants de la Gestion de Patrimoine et de la Gestion Privée.

Restez informé en vous abonnant à la chaîne Youtube.

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?

De quoi parlons-nous lors que l’on évoque la notion de patrimoine. Le plus simple est de se référer à un standard, la définition du Larousse en la matière nous dit :
  1. Bien qu’on tient par héritage de ses ascendants.
  2. Ce qui est considéré comme un bien propre, une richesse : Son patrimoine, c’est son intelligence.
  3. Ce qui est considéré comme l’héritage commun d’un groupe : Le patrimoine culturel d’un pays.
  4. Ensemble des biens, droits et obligations ayant une valeur économique dont une personne peut être titulaire ou tenue.
  5. Ensemble des éléments aliénables et transmissibles qui sont la propriété, à un moment donné, d’une personne, d’une famille, d’une entreprise ou d’une collectivité publique.

De cette définition, on peut en tirer plusieurs enseignements :

  • la gestion de patrimoine intègre les notions de droit et de finance. J’y ajouterai la fiscalité afin que le tableau soit complet,
  • la propriété et sa transmission sont deux aspects majeurs que l’on évoque pour les personnes physiques ou les personnes morales (entreprises).

Mais comme tout discipline la gestion patrimoniale nécessite rigueur et organisation. Toute bonne gestion de patrimoine respecte les phases suivantes de manière séquentielle ou concomitente :

Création et structuration du patrimoine

Gestion du patrimoine

Transmission du patrimoine

phase gestion de patrimoine
phase gestion de patrimoine
phase gestion de patrimoine

A qui s’adresse la gestion de patrimoine ?

A ne pas confondre avec la gestion de fortune, la gestion de patrimoine s’adresse à un large public. Elle concerne aussi bien des cadres moyens ou supérieurs, des indépendants, des professions libérales, des sportifs de haut niveau, des dirigeants d’entreprises, et même les retraités.

Vous n’avez donc pas besoin de disposer d’un patrimoine de plusieurs dizaines de millions d’euros pour faire appel à un conseiller patrimonial. Mais quels sont les raisons pour lesquels vous devriez faire appel à un conseiller pour vous aider ?

  • vos revenus sont bons et vous souhaitez les transformer en patrimoine pour préparer l’avenir,
  • chef d’entreprise ou professionnel, votre activité va bien et vous souhaitez organiser votre avenir (protection de l’outil professionnel, prévoyance, préparation à la retraite),
  • une impression de payer trop d’impôt à votre goût et souhaitez limiter votre fiscalité grâce à l’optimisation fiscale,
  • vous avez du patrimoine immobilier, des placements financiers et vous faîtes partie des familles recomposées,
  • envie de protéger vos proches,
  • le souhait d’organiser la transmission de votre patrimoine de votre vivant…
Cette liste n’est pas exhaustive. En cas de doute, je vous conseille de contacter un professionnel dans un cabinet de gestion de patrimoine ne serait-ce que pour un bilan patrimonial.

Préjugés et idées reçues sur la gestion de patrimoine

Préjugé numéro 1 : la gestion de patrimoine est une question de personnes fortunées uniquement

Naturellement plus les enjeux financiers sont importants et plus vous devez faire appels à des spécialistes pour mettre en œuvre une solution juridique et fiscale adaptée aux objectifs. On pense souvent à tort que les conseils de professionnels du patrimoine ne sont pas dans ses moyens. Cela vient d’une croyance sociétale comme quoi les conseils en terme de métiers d’argent sont exorbitants.

Mais avez-vous au moins passé la porte d’un conseiller patrimonial pour faire établir un devis ? Sachez que chez les professionnels sérieux en cabinet de conseil, le rendez-vous de découverte est gratuit ! Une lettre de mission en guise de devis vous sera remise à l’issue de ce premier rendez-vous. A partir de là, à vous de faire votre choix en toute connaissance sur la rémunération de votre conseiller (commissions, honoraires).

Et gardez à l’esprit qu’un néophyte sous-estimera toujours les impacts d’un accident de la vie sur son patrimoine.

Préjugé numéro 2 : mon conjoint est protégé grâce à la donation au dernier vivant faite chez notre notaire

La donation au dernier vivant permet d’augmenter la part du conjoint survivant. Mais est-ce réellement efficace ? A notre sens, il existe des techniques laissant plus de souplesse (assurance-vie, contrat de mariage) ou beaucoup plus sécurisante pour le conjoint (SCI) devant être mises en place en complément de la DDV. Cette dernière ayant pour inconvénient de ne pas permettre au conjoint de venir empiéter sur la quote part réservée normalement aux enfants.

Préjugé numéro 3 : préparer la transmission de son patrimoine sert uniquement à déshériter ses enfants

Vous avez toujours en mémoire la succession de Johnny Hallyday. On peut effectivement y voir le moyen de spolier ses héritiers, ou le moyen de protéger son conjoint survivant. Dans le cas de famille recomposée, l’équation est difficile pour concilier les deux. Mais sachez que si nous sommes sur des successions françaises, les héritiers sont très bien protégés contrairement au conjoint survivant qui lui peut rapidement se trouver dans le besoin. Préparer la transmission de son vivant sert à deux choses : conserver l’entente au sein de la famille après sa mort et mettre à l’abri ses proches, notamment son conjoint, pour leurs assurer des jours meilleurs. A vous de jouer pour définir les stratégies patrimoniales avec votre conseil en gestion de patrimoine pour répondre à vos souhaits !

Le conseil en gestion d’un patrimoine, un triptyque de compétences financières, juridiques et fiscales

La gestion de patrimoine est l’art du sur-mesure car elle nécessite une multitude de compétences pour vous permettre de mener à bien vos objectifs patrimoniaux tout en vous protégeant des fluctuations des marchés financiers ou immobiliers, ainsi que des aléas de la vie. D’où la nécessité d’appliquer une approche globale. 
C’est toute la difficulté de cette matière. Chaque situation patrimoniale est différente. Cela oblige les personnes à trouver par eux-mêmes les solutions qui leurs conviennent sans pouvoir copier sur leurs amis ou le reste de leur famille.
Si l’on prend les préoccupations principales d’une personne en gestion de patrimoine, voici ce qui ressort en premier lieu :
  • faire fructifier l’argent sur placements tout en protégeant mon capital
  • préparer ma retraite avec le minimum d’effort d’épargne
  • protéger mes proches tout en ayant suffisamment d’argent pour moi
  • réduire mon imposition

Autant d’objectifs qui paraissent légitimes mais qui freine les particuliers dans l’acquisition de patrimoine. Retrouvez selon nous la meilleure méthode pour vous constituer un patrimoine durable dans le temps.

gestion de patrimoine protection patrimoniale

Protégez vous des aléas de la vie avec la maitrise du droit patrimonial et civil

Sans la prise en compte du droit de la propriété présent dans le code civil, vous allez au devant des pires catastrophes. Le droit des propriétés est complexe, notamment dans le cas du mariage. Et contrairement aux apparences, ce n’est pas parce que vous êtes le seul titulaire sur un acte de propriété que c’est réellement le cas. Et je ne parle même pas du cas de la dichotomie qu’il peut y avoir entre la propriété et la finance.

Le code civil prévoit un certain nombre de dispositions d’ordre public auxquelles on ne peut déroger. Faut-il encore les connaître… Mais sachez que pour tout le reste, il est possible de déroger aux règles de droit par de simple dispositions contractuelles. Cela porte en terme de droit civil sur :

Règle d’or numéro 1 en gestion de patrimoine et en gestion privée : passez plus de temps à valider le mode d’acquisition d’un bien qu'à choisir le bien en lui-même.

Régis PORTUGAL

Maîtrisez votre fiscalité sans tomber dans les excès

En terme de gestion de patrimoine, payer moins d’impôt n’a jamais été un objectif en soit. Le meilleur moyen de ne pas payer du tout d’impôt est de ne pas avoir de revenus. Est-ce souhaitable ?

Pour autant, mettre en place des solutions permettant d’obtenir des revenus complémentaires faiblement fiscalisés ou transformer une partie de son imposition en patrimoine : cela a réellement du sens !

Création et structuration du patrimoine : l’étape cruciale en gestion de patrimoine

Contrairement aux apparences, ce n’est pas une fois que l’on a du patrimoine qu’il faut commencer à s’en préoccuper. Vous devez préparer le terrain avant comme l’on fait une étude de sol avant de réaliser les fondations d’une maison. Et les fondations en terme de gestion patrimoniale trouve leur substance dans le code civil.

Une gestion simplifiée quand vous êtes seul et sans enfant

Tant que l’on est seul et sans enfant, la seule préoccupation que l’on a est de commencer à se constituer un patrimoine pour répondre à un besoin immédiat (création d’une épargne de précaution, acquisition de la résidence principale…) ou d’un besoin futur (préparation à la retraite, constitution d’un apport personnel pour une acquisition immobilière, défiscalisation, prendre date sur un contrat d’assurance-vie…).
Dans ce cas être accompagné d’un conseil en investissement peut vous être d’une grande utilité.

Mettez impérativement en adéquation votre mode de vie et votre structure familiale pour vous protéger

Dès lors que l’on commence à fonder un foyer, il est important de choisir votre mode de vie avec votre partenaire en fonction de vos objectifs de vie. Et aussi étonnant que cela puisse vous paraître, un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) peut vous aider sur le sujet. Etre accompagné le plus tôt possible permet d’éviter de faire des erreurs qui pourraient vous coûter très cher en cas d’accident de la vie (séparation, divorce, invalidité, décès…). Car oui, la structuration de votre gestion patrimoniale à travers des préconisations sur le choix de votre mode d’union est indispensable pour vous protéger ainsi que votre patrimoine.

Et contrairement aux idées reçues, on ne se marie pas ou on ne se pacse pas pour des raisons fiscales !

Les acteurs de la gestion de patrimoine

Pour vous accompagner dans la gestion de votre patrimoine, vous pouvez faire appel à un certain nombre de professionnels. Chacun ayant des spécialités bien distinctes, nous ne pouvons vous encourager que de entourer de plusieurs de ces conseils dès lors qu’ils sont capables de travailler en interprofessionalité (échange d’informations et travail collaboratif). Voici une cartographie des différents métiers classés par spécialité (liste non exhaustive) :

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.